Savez-vous vraiment ce que vos patients attendent de vous ?

bigstock-133248443.jpg

Si vous ne savez pas exactement ce que votre patient attend de votre prise en charge, comment allez-vous pouvoir l’aidez ? Utilisez-vous une stratégie spécifique pour explorer les objectifs et les attentes de vos patient vis à vis de la conduite de traitement à suivre ? Peut-être vous fiez-vous simplement à votre expérience et à vos intuitions ?

QUE FAITES-VOUS ?

Lors de la première séance, utilisez-vous une feuille d’évaluation standardisée ou une checklist, afin de documenter les attentes et les objectifs de vos patients ? Leur dites-vous dès le début que vous souhaitez savoir quel type d’aide ils s’attendent à trouver avec vous, ce qu’ils espèrent de votre prise en charge ? Partez-vous du principe que tous vos patients veulent juste que vous les aidiez à aller mieux ? Qu’est-ce que « mieux » signifie pour un patient donné ? Est-ce que certains patients peuvent avoir d’autres objectifs ? Qu’est-ce que le patient en face de vous prévoit de faire, une fois qu’il se sentira mieux ?

LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE

Nous devons connaître beaucoup de choses concernant le problème de nos patients : obtenir des informations sur leur douleur et autres symptômes, mais aussi sur leur santé générale. Cependant, dans mon expérience, une des informations les plus importantes qu’un kinésithérapeute doit savoir, c’est ce que chaque patient espère de son traitement. Par conséquent, chaque kinésithérapeute doit explicitement demander à chaque patient quels sont ses objectifs. Il m’apparaît nécessaire de passer du temps à comprendre les conséquences de la douleur sur la vie quotidienne du patient, ses loisirs, et son fonctionnement au travail. Certains patients viennent pour apprendre des exercices pour réduire leur douleur, d’autres veulent des conseils pour pouvoir reprendre leur travail et retrouver une vie active, et d’autres veulent déterminer la cause de leur douleur.

Image contenu blog 1.png

FAITES CE QU’IL FAUT

Il peut sembler stupide de demander à vos patients ce qu’ils espèrent de votre prise en charge. Après tout, la plupart des individus veulent simplement aller mieux. Mais la vie de chacun est si différente. Par conséquent, il existe de grandes variations dans la manière dont la douleur affecte la vie des gens. Comment pourriez-vous concevoir un plan de traitement sur mesure, si vous ne comprenez pas comment la vie du patient en face de vous est affectée par sa douleur ? Bien entendu, vous pourriez proposer la même chose que ce que vous proposez à tous vos patients lombalgiques, mais je pense que vous être plus consciencieux que ça. Je me trompe ?

Autre chose : vous allez probablement demander à vos patients de pratiquer des exercices, ou de mettre en place une stratégie active pour améliorer sa situation. Les patients ont tendance à mieux accepter de s’impliquer activement lorsqu’ils travaillent dans le sens d’une solution à leur problème, et d’autant plus s’ils ressentent que leur kinésithérapeute comprend leur problématique personnelle. Après tout, tous les patients n’auront pas besoin du même traitement au final.

  Martin Melbye, PT, Dip. MDT

Martin Melbye, PT, Dip. MDT